×
Langsung ke konten utama

EXAMPLE 1

just for an example
Jia Zhang-ke a sorti sa plus belle perche à selfie pour l’occasion. Le réalisateur la promène, coiffée d’un smartphone fluet, tandis qu’il musarde sur le « red carpet » du festival de cinéma qu’il a créé, il y a un an, à Pingyao. Le tapis est du même rouge que les drapeaux de la République populaire chinoise qui flottent fièrement sur l’artère principale de cette bourgade touristique de la province du Shanxi, située à 585 km au sud-ouest de Pékin – Pingyao ne compte que 500 000 habitants, une bagatelle à l’échelle du pays.
Lors du dernier Festival de Cannes, une escouade de six agents de sécurité veillait à ce qu’aucun selfie n’entache la montée des marches. A Pingyao, les régiments de l’armée, qui patrouillent à vive cadence durant toute la manifestation, laissent faire. Il serait inopportun de voir dans le geste de « mister Jia », comme on l’appelle ici, un bras d’honneur aux instances cannoises, qui ont sélectionné six de ses douze longs-métrages, dont le plus récent, Les Eternels, en mai.

Non, si le grand mandarin du cinéma d’art et d’essai a dégainé sa perche, c’est pour se persuader qu’il ne rêve pas : pour la deuxième année d’affilée, près de 150 000 de ses compatriotes, selon le décompte officiel, sont venus découvrir une cinquantaine de films chinois et étrangers, du 11 au 20 octobre. Alors, l’engin de Jia s’attarde longtemps sur les visages enthousiastes de ces lycéens, étudiants, cinéphiles, blottis contre les rambardes blanches ; certains ont fait le voyage de très loin – Sichuan, Yunnan… – pour se retrouver là, dans la région la plus charbonneuse du pays, ce Shanxi noir de suie où il a vu le jour, il y a 48 ans, et fait ses premières armes de cinéaste.

La déesse aux vingt-six bras

Ainsi augmenté d’un membre métallique, Jia Zhang-ke ressemble à la déesse aux vingt-six bras qui trône au cœur du temple taoïste Shuanglin, l’une des principales attractions du coin. Combien de perches, au juste,...

Related Posts

Komentar

Posting Komentar

Popular Minggu ini:

EXAMPLE 2

Après six ans d'études au conservatoire de Perpignan, Nayah se lance dans la chanson.

René Coll propose à Nayah de déposer sa candidature auprès de France Télévision, avec une de ses chansons Je veux donner ma voix pour la sélection nationale française pour le Concours Eurovision se déroulant le 29 mai 1999 à Jérusalem en Israël. La chanson est écrite par René Coll (crédité sous son vrai nom Pierre-René Colombiès) et Pascal Graczyk, sur une musique de Gilles Arcens et Luigi Rutigliano. Nayah et la chanson sont sélectionnées pour participer à la finale nationale française du 2 mars 1999, en direct de l'Olympia sur France 3, présentée par Julien Lepers et Karen Cheryl.

Lors du prime-time de la sélection française 12 candidats (artistes solo, groupes) s'affrontent ; un jury d'experts et les votes des téléspectateurs par téléphone cumulés attribuent des points à chaque concurrent. Au terme du vote, Nayah se retrouve ex-aequo avec Ginie Line qui a interprété la chanson La …

HOW TO RE-WRITING

SEOToolsCentre is a reliable name in the SEO services provider due to its high-quality SEO Tools. Paraphrase tool is our best product which works as a human writer. If you are got tired to write articles or to hire professional writers then you are at right place. It works as your classmate to create unique research papers, assignments and thesis for the educational purpose.

Is this necessary to use article rewriting tools?

No! It is not necessary to use a rewriting tool. It is designed for people with poor English to fulfill their needs. If you are a professional content writer, then it’s also useful for you. It will enable you to increase your vocabulary and synonyms memory. Recently, we have added up to 500,000 synonyms in this tool for english language and it will enable you to create content with more professionally.
What is rewriting?

In simple terms, if we define the term spinning, then it is all known as about rewriting of the paragraph or even the whole of the paper straight…